Hyperstress. Un quart des salariés français en serait victime

Capture d_écran 2017-11-27 à 09.05.30

Un quart des salariés Français serait touché par « l’hyperstress », qui met leur santé en danger. En cause, notamment, les exigences liées au travail.

Près de 24 % des salariés français seraient dans un état « d’hyperstress », selon une étude du cabinet Stimulus*, spécialisé en bien-être et santé au travail, révélée par franceinfo. L’hyperstress ? Un niveau de stress tellement élevé qu’il met la santé de ceux qui en sont victime en danger. Selon l’étude de Stimulus, la première cause du stress au travail serait… le travail lui-même. « Les exigences liées au travail et les changements se détachent nettement, ainsi que le manque d’autonomie et de reconnaissance », indique le cabinet.

Selon cette étude, les femmes seraient plus touchées par le stress au travail que les hommes (28 % contre 20 %). Les seniors sont également plus touchés que les plus jeunes. Il n’y aurait en revanche pas de disparité particulière entre les cadres et les non-cadres. Les secteurs d’activité les plus touchés par le stress ? La santé, la finance et les assurances.

Plus généralement, un peu plus de la moitié des salariés français présentent un haut niveau d’anxiété. Un salarié sur six pourrait même être atteint d’une pathologie anxieuse. Les états dépressifs caractérisés semblent, eux, toucher un salarié sur quinze.

* Étude menée entre 2013 et 2017 par Stimulus auprès de 32 137 salariés travaillant dans 39 entreprises.
© Le Télégramme