Entre néobanque et supercarte, Max d’Arkéa a séduit 100.000 utilisateurs et en vise le double

A la fois assistant personnel, compte courant et carte agrégeant d’autres cartes bancaires, l’offre mobile Max du groupe Crédit Mutuel Arkéa a peiné à être bien identifiée et comprise par les particuliers. Elle entame une nouvelle phase de croissance, soutenue par une campagne TV, et vise 200.000 utilisateurs d’ici au début 2021. A moyen terme, elle envisage un développement en Suisse et en Belgique.

Max, l’offre bancaire mobile du Crédit Mutuel Arkéa, a-t-elle trop misé sur la singularité ? Lors de son lancement fin 2017, la filiale du groupe breton a fait le choix d’un positionnement atypique : celui d’un assistant bancaire virtuel couplé à une carte bancaire reliée à un compte courant éponyme et jouant aussi (et surtout) le rôle de « super carte », permettant à un utilisateur de regrouper derrière une unique carte, tous ses comptes et cartes et de les piloter depuis l’appli mobile Max. Concrètement, il suffit à un utilisateur de photographier ses différentes cartes bancaires pour les enregistrer au sein de l’appli, puis de sélectionner le compte sur lequel il souhaite être débité.

« Nous voulions être plus qu’une néobanque et ce positionnement nous a peut-être desservi. Alors qu’on parlait partout de néobanques, on parlait beaucoup moins de nous », reconnaît aujourd’hui Didier Ardouin, le directeur général de Max, filiale à 100% du groupe bancaire breton. « Mais nous commençons à en récolter les fruits et nous avons passé la barre des 100.000 clients », se félicite-t-il.

cliquez ici pour lire la suite https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/entre-neobanque-et-supercarte-max-d-arkea-a-seduit-100-000-utilisateurs-et-en-vise-le-double-835048.html

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.