Bientôt des comptes en banque Google ?

Google va bientôt se lancer dans la banque. Le géant de la recherche travaille en effet sur un projet surnommé « Cache » qui le transformerait en fournisseur de comptes bancaires. Mais promis, ce n’est pas pour miner des informations personnelles.

Après l’Apple Card, Libra et Facebook Pay, c’est au tour de Google de faire une incursion dans le monde de la finance. Comme le rapporte le Wall Street Journal, le géant de la Silicon Valley est actuellement en train de réfléchir à proposer des comptes en banque labellisés Google. Un défi de taille.

ARTICLE RECOMMANDÉ : Avec Facebook Pay, Mark Zuckerberg se dote d’une plateforme de paiement unifiée

Associé à Citigroup, une banque d’investissement américaine classée 14e sur la liste des plus grandes entreprises publiques du monde selon Forbes, Google va en réalité laisser des banques régler toute la partie administrative du processus pour se concentrer sur la partie « grand public » de l’expérience bancaire (ouverture de compte, accès, etc.). Un peu à la façon d’une néobanque. Une décision motivée par le fait que Google ne veuille pas se débattre avec les obligations législatives qui incombent au secteur bancaire. En passant, cela permet aussi à l’entreprise de faire ami-ami avec les banques plutôt que de s’imposer en tant que concurrent frontal.

Une Google Bank dans ma Google vie

Pour le moment, il n’est question d’offrir que des comptes courants (checking accounts dans la langue de Shakespeare), point de livret A ou de livret de développement durable de prévu pour l’instant. Sans être forcément le produit le plus rentable, le compte courant est un trésor d’informations qui contient traditionnellement la liste des achats quotidiens. Promis, Google ne vendra pas les informations récoltées par ce biais, Mountain View se contentera de proposer des programmes de fidélité ou autres avantages de ce type à ses clients et clientes. « Si l’on peut aider les gens à faire plus de choses en ligne, c’est bon pour Internet et pour nous« , explique innocemment Caesar Sengupta, directeur général et vice-président de la branche paiements.

L’effort serait distinct de Google Pay qui n’est pour le moment qu’une application capable de se brancher à votre banque pour permettre des paiements mobiles. Rien ne dit qu’à l’avenir, en revanche, l’appli Google Pay ne sera pas compatible avec les comptes en banque Google. Cela paraîtrait même plutôt logique. En revanche, l’arrivée de Google dans le secteur de la finance risque de faire sérieusement grincer des dents Washington. L’entreprise est déjà la cible d’une enquête pour abus de position dominante menée de front par 50 États américains. Pas sûr que ces derniers voient d’un très bon œil l’incursion du géant de la recherche dans un secteur aussi essentiel que celui de la banque. Même si, après tout, le géant s’est déjà infiltré dans la santé…

Source : The Wall Street Journal

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.