La grève se poursuit au Crédit mutuel Anjou

Le mouvement de grève, lancé il y a une semaine par les syndicats FO, CGC et CFDT, s’enlise. Conséquence : il est encore prolongé, mercredi 29 mai.

Et on repart pour un tour. Les salariés du Crédit mutuel Anjou étaient en grève, ce mardi 28 mai, dans le cadre de leur mobilisation pour la conservation de leurs jours de RTT, à l’occasion d’un réaménagement du temps de travail. Une mobilisation sur laquelle est revenue la direction, vendredi 24 mai, en justifiant ses choix.

Les chiffres mis en exergue font état de 133 grévistes, « sur un total de 350 salariés impliqués (1) » , précise Christophe Réveillé, délégué syndical Force ouvrière (FO), et treize agences locales fermées. En l’absence de la directrice générale, Isabelle Pitto, une réunion a eu lieu avec la direction des ressources humaines.

Proposition pas acceptée

Elle a proposé aux salariés une prime de 1 200 €, versée en deux fois. « Cette proposition n’a pas été acceptée, car nous sommes encore loin du compte », précise Christophe Réveillé.

Conséquence : la grève est reconduite pour ce mercredi 29 mai. « On espère que ça va se décanter, car cela ne nous amuse pas. Une semaine de grève, cela commence à être dur. Même pour les non-grévistes. »

(1) L’effectif du Crédit mutuel Anjou en Maine-et-Loire est de 600 salariés. Les personnels du siège, les directeurs d’agence et les salariés à temps partiel ne sont pas concernés par le réaménagement du temps de travail.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/maine-et-loire-la-greve-se-poursuit-au-credit-mutuel-anjou-6372364

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.