Capital-investissement : le pari gagnant d’Arkéa

Jean-Pierre Denis, président du Crédit Mutuel de Bretagne Arkéa .

Jean-Pierre Denis, président du Crédit Mutuel de Bretagne Arkéa . | DANIEL FOURAY

La banque mutualiste accompagne le développement des PME et ETI dans la durée et finance les innovations numériques et sociétales.

Accompagner les jeunes pousses de l’économie. Conforter les PME et les entreprises de taille intermédiaire. Le Crédit Mutuel Arkéa a fait du capital investissement un levier de développement.  « Un peu à contre-courant du marché. Pour les autres banques de la place, ce serait plutôt 2, 3 ou 4% », explique Jean-Pierre Denis, le président de la banque mutualiste. Une situation qui s’explique par les règles prudentielles exigées par le régulateur financier.

Un pari gagnant

Dix ans après avoir pris ce virage, ce pari se révèle gagnant avec 1 milliard d’euros de fonds sous gestion. 2018 a conforté cette orientation avec 200 millions d’euros investis dans des start-ups, PME et ETI en 2018. « C’est trois fois plus que la moyenne des dix dernières années. » Arkéa dispose aujourd’hui de 1 milliard d’euros de fonds sous gestion dont 425 millions d’euros en réserve de trésorerie.

Le capital investissement a contribué à 10 % du résultat net du groupe en 2018. Les sommes investies peuvent aller jusqu’à 70 millions d’euros. Sans s’interdire d’aller au-delà si c’est nécessaire. L’objectif étant d’accompagner dans la durée des familles ou des managers.

Négocier les virages de l’économie

« Nous avons un horizon d’investissement plus long que la moyenne du marché. Certaines lignes sont dans notre portefeuille depuis une vingtaine d’années, ajoute Jean-Pierre Denis. Nous contribuons ainsi au développement de l’économie régionale. » C’est le cas par exemple avec Armor. L’entreprise historiquement positionnée sur le papier carbone a su se réinventer en devenant le leader mondial des étiquettes code-barres. Cette société basée à Nantes amorce aujourd’hui un nouveau virage avec la fabrication de panneaux photovoltaïques souples.

Permettre à des équipes de reprendre ou conserver le contrôle d’une société. Mais aussi négocier les virages de l’économie de demain. Avec We Positive Invest, Arkéa dispose d’un fonds (20 millions d’euros) dédié aux innovations sociétales ainsi que technologiques et numériques avec West Web Valley (34 millions d’euros).

Arkéa est aussi présent dans d’autres fonds d’investissement: Sofiproteol, Raise, Blackfin, Tertium management, Frenchfood capital, Isai, Gocapital, Daphni.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.