À la demande de la Confédération nationale du Crédit Mutuel, le Crédit Mutuel Arkéa, propriétaire de la plateforme Leetchi, a déclenché une enquête interne pour évaluer la légalité de la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger

Leetchi ferme la cagnotte dédiée au boxeur gilet jaune Christophe Dettinger, Jean-Luc Mélenchon s'indigne
Marion Vacca / Hans Lucas / AFP

Face à la polémique engendrée par le succès de la cagnotte de soutien à l’ex-boxeur Christophe Dettinger, la plateforme Leetchi y a mis fin via un communiqué, mardi 8 janvier.

Cible de multiples critiques pour avoir hébergé la cagnotte de soutien au gilet jaune Christophe Dettinger, gardé à vue pour avoir molesté deux gendarmes lors de l’acte 8 du mouvement, samedi dernier, la plateforme de collecte Leetchi a réagi via un communiqué sur son site, publié mardi 8 janvier. Alors que la récolte de fonds organisée par des proches de l’ancien boxeur professionnel dépassait 115.000 euros ce mardi aux premières heures de la matinée, Leetchi a décidé de mettre un terme à la collecte. “Au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n’accepte désormais plus de contributions”, annonce le communiqué mis en ligne par la plateforme.

Par ailleurs, la plateforme de financement collaboratif “s’engage à ce que les fonds collectés servent uniquement à financer les frais de justice” nécessaires à la défense de l’ex-boxeur, en cas de poursuites pénales. “Le reste de l’argent collecté sera remboursé aux participants lorsque l’ensemble des démarches juridiques aura été financée”, promet Leetchi.

⋙ À lire aussi – Une cagnotte de soutien au gilet jaune Christophe Dettinger dépasse déjà 115.000 euros

Pour s’assurer que le créateur de la cagnotte, un proche de l’ex-boxeur nommé Nicolas Alves, respecte cette règle, Leetchi prévient que “le transfert des fonds ne sera ainsi effectué que sur présentation de justificatifs (…). L’argent sera reversé directement sur le compte dédié de l’avocat et ce, sans aucun intermédiaire”, indique encore le communiqué. Au-delà de soigner son image mise à mal par la nature polémique de cette collecte, jugée » indigne » par le Secrétaire d’Etat au Numérique Mounir Mahjoubi, cette mise au point permet à Leetchi de rester dans le cadre légal. La loi de 1881 sur la liberté de la presse dispose en effet qu’il est “interdit d’ouvrir ou d’annoncer publiquement des souscriptions ayant pour objet d’indemniser des amendes, frais et dommages-intérêts prononcés par des condamnations judiciaires”. Les donateurs qui espéraient aider Christophe Dettinger à supporter le poids financier de la condamnation à laquelle l’exposent ses agissements présumés risquent d’être déçus…

La décision de la plateforme Leetchi a fait suite à une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Après l’intervention de Mounir Mahjoubi, la Secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les Hommes et les Femmes Marlène Schiappa a dénoncé une cagnotte « indécente » et « contraire aux valeurs de la République » sur BFMTV. À la demande de la Confédération nationale du Crédit Mutuel, le Crédit Mutuel Arkéa, propriétaire de la plateforme Leetchi, a déclenché une enquête interne pour évaluer la légalité de la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger. Autre objectif de cette investigation : déterminer si l’initiative des proches de l’ex-boxeur est « conforme aux valeurs mutualistes du groupe ».

⋙ À lire aussi – Agression de gendarmes: le succès de la cagnotte de soutien à l’ex-boxeur suscite des critiques

Si le succès de cette cagnotte a suscité un émoi considérable, notamment sur les réseaux sociaux, sa clôture, mardi en début d’après-midi, n’a pas fait que des heureux. À l’image de la directrice de la publication du Media TV – proche de la France Insoumise – Aude Lancelin. Sur Twitter, l’ancienne plume de l’Obs et de Marianne pointe les liens supposés entre la fondatrice de Leetchi, Céline Lazorthes, et l’entrepreneur Xavier Niel, lui-même proche du président Macron et ex-actionnaire de la plateforme. Une manière de suggérer que l’Etat n’est pas étranger à la reprise en main musclée du groupe Crédit Mutuel Arkéa.

Quelques heures plus tard, Jean-Luc Mélenchon a également pris part au débat sur le réseau social. Après s’être fait remarquer pour ne pas avoir soutenu, publiquement en tout cas, les deux gendarmes violentés lors de l’Acte 8 du mouvement des Gilets jaunes, le chef des Insoumis a dénoncé… la fermeture de la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger. Il estime que cette collecte est seulement destinée à aider la famille de l’ex-boxeur, et non à payer l’amende encourue par le Gilet jaune en cas de condamnation, ce qui la rendrait de facto illégale. « Le but de ceux qui veulent interdire cette collecte est de détruire la famille aussi. Honte à eux », cingle le député des Bouches-du-Rhône.

Capture d’écran 2019-01-09 à 07.12.52

Une enquête du Crédit Mutuel

« Le transfert des fonds ne sera ainsi effectué que sur présentation de justificatifs (Devis et notes d’honoraires de l’avocat). L’argent sera reversé directement sur le compte dédié de l’avocat et ce sans aucun intermédiaire », poursuit la plateforme, indiquant qu' »au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n’accepte désormais plus de contributions »

« Le reste de l’argent collecté sera remboursé aux participants lorsque l’ensemble des démarches juridiques auront été financées », fait savoir Leetchi, filiale depuis 2015 du groupe Arkéa, qui rassemble les fédérations Bretagne, Sud-Ouest et Massif Central du Crédit Mutuel.

Pourtant, les choses pourraient ne pas être aussi simples que ça. Le Crédit Mutuel a annoncé au Parisien avoir ouvert une enquête sur la légalité de la cagnotte, confirmant une information de BFMTV. « Il faut vérifier la légalité de cet appel aux dons et aussi sa conformité à nos règlements et à nos valeurs internes », explique-t-on au Parisien.

La banque mutualiste annonce que pour le moment, les fonds sont « gelés » avant le résultat de l’enquête. « La réaction de Leetchi de dire que la cagnotte est légale est une réponse d’avocat, c’est hors-propos et ça ne suffit pas », indique encore le Crédit Mutuel au Parisien, qui croit savoir qu’il y a « de fortes chances » pour que la totalité des dons reviennent finalement à leurs donateurs.

Capture d’écran 2019-01-09 à 07.21.46 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :