Les 7 idées à retenir de… « De l’absurdité d’être accro au boulot »

Capture d’écran 2017-11-06 à 12.03.59.png

Condensé de contradictions, l’entreprise est le temple du compromis. Il existe des clefs pour diminuer le nombre et la violence des situations toxiques.

Condensé de contradictions, l’entreprise est le temple du compromis. Il existe des clefs pour diminuer le nombre et la violence des situations toxiques.

1) Diagnostiquer son chef

Pour être un bon chef, il faut être pédagogue, savoir expliquer la tâche à accomplir, répondre aux questions, motiver ses équipes. Avoir le nez dans le guidon ne permet pas de se préparer aux virages.

2) Salut, ça va ?

Cette expression utilisée pour meubler une conversation est un moyen d’établir un lien entre deux individus. Des études montrent que travailler durant des heures indues risque d’être contre-productif. D’ailleurs, le BCG (Boston Consulting Group) a mis en place un processus qui facilite la vie privée des salariés : dégager une soirée de la semaine pour un entraînement sportif, par exemple.

3) Ces fameux espaces paysagers

Maintenant que les bureaux se transforment en cour de récré, on s’esclaffe, on discute, on palabre… Chez Google, ceux qui veulent se concentrer disposent d’une « salle de silence ».

4) Pousse-toi de là que je m’y mette

Il devient courant de se vanter de sa « dream team », qui rassemble un groupe de personnes soudées, gage de bons résultats. Les investisseurs adorent. Encore faut-il que les membres de l’équipe soient contents de travailler ensemble ! Autrefois, la pyramide des âges reflétait l’échelle hiérarchique. Aujourd’hui, il est banal d’être dirigé par plus jeune que soi.

5) Cocorico !

En France, la proportion de femmes dans les conseils d’administration atteint des records. La loi fait son effet, quoique limité, les stéréotypes ayant la vie dure. Il n’y a qu’une femme dirigeante, actuellement, d’une société du CAC 40. Le plafond de verre ou de béton reste bien difficile à percer.

6) L’atout famille

Les expériences familiales enrichissent la sphère professionnelle. Netflix arrive en tête des meilleures entreprises où les nouveaux papas souhaitent travailler, selon le classement réalisé par Fatherly : le congé de paternité y est rémunéré pendant un an.

7) Prendre le meilleur de la techno

Si paradoxal que cela puisse paraître, les salariés préféreraient désormais travailler avec des ordinateurs plutôt qu’avec leurs congénères. Résistons toutefois à certaines utilisations abusives des technologies et à celles qui s’avèrent trop chronophages. Et laissons à l’humain le dernier mot.

‘De l’absurdité d’être accro au boulot’, Annie Kahn, éditions Jean-Claude Lattès

REGINE TURMEAU
En savoir plus sur https://business.lesechos.fr

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.