Le revenu salarial net annuel moyen s’éleve à 20.670 euros

capture-decran-2017-01-19-a-19-12-26

En 2014, si le revenu salarial annuel net moyen atteignait 20.670 euros, il montait à 40.455 euros pour les cadres et s’établissait à 15.282 euros pour les ouvriers.

En 2014, le revenu salarial annuel, soit la somme de tous les salaires nets perçus par une personne dans l’année, s’est élevé à 20.670 euros en moyenne, selon une récente étude de l’Insee. En euros constants, il progresse de 1% par rapport à 2013, rompant ainsi avec une évolution négative observée entre 2010 et 2013. Cependant, par définition, cette moyenne cache de très grandes disparités, notamment chez les ouvriers et les employés.

Si l’on reste dans les grandes masses, le revenu salarial augmente avec l’âge des salariés jusqu’à 54 ans : il atteint pour les 50-54 ans un montant 3,4 fois plus élevé que celui des moins de 25 ans. Les femmes (17.815 euros) perçoivent un revenu salarial inférieur en moyenne de 24 % à celui des hommes (23.398 euros). Les cadres perçoivent, eux, un revenu salarial 2,6 fois supérieur à celui des ouvriers (15.282 euros) et 2,9 fois supérieur à celui des employés (13.988 euros). Le revenu salarial des diplômés de niveau Bac+3 ou plus est le double de celui des salariés de niveau inférieur au Bac.

Le revenu salarial annuel des cadres atteints 40.455 euros

Si l’on rentre dans le détail, par catégorie socioprofessionnelle, en 2014, le revenu salarial moyen des cadres atteignait 40.455 euros. Les 10 % de cadres les moins bien rémunérés perçoivent moins de 11.740 euros et les 10 % les mieux rémunérés plus de 68.250 euros, soit 5,8 fois plus. Pour les employés et les ouvriers, ce rapport est bien plus élevé (respectivement 15,9 et 12,8). En effet, dans la moitié basse de leurs échelles respectives de revenu salarial, le volume de travail est souvent plus inégal du fait notamment de périodes de chômage, ou bien parce qu’ils travaillent à temps partiel.

17.529 euros pour le salariés munis d’un diplôme inférieur au Bac

Le revenu salarial varie davantage parmi les salariés les moins diplômés que parmi les plus diplômés, en particulier dans la moitié basse de l’échelle salariale. En revanche, comme pour les cadres, la dispersion dans la moitié haute de l’échelle est plus élevée chez les salariés les plus diplômés. En moyenne, les salariés munis d’un diplôme d’un niveau inférieur au Bac perçoivent annuellement 17.529 euros, ceux d’un niveau Bac+2 23.064 euros et ceux ayant un Bac+3 et plus 36.537 euros.

Enfin, la dispersion du revenu salarial est bien plus importante dans le secteur privé où le rapport entre les 10% les mieux rémunérés et les 10% les moins bien rémunérés atteint 16,8, contre 7,8 dans le secteur public. Cette différence s’explique à la fois par une plus grande variabilité dans le secteur privé du volume de travail (pour les revenus salariaux les plus faibles) et des salaires (pour les niveaux plus élevés)

Enfin, le revenu salarial moyen de l’ensemble des salariés progresse de 1,0 % en 2014 en euros constants. Il avait augmenté de 0,7 % par an entre 1995 et 2009, puis diminué de 0,3 % par an jusqu’en 2013. La hausse en 2014 est plus marquée dans le secteur public (+ 1,0 %) que dans le secteur privé (+ 0,6). Auparavant, depuis 2000, le revenu salarial moyen était plutôt stable dans le secteur public et en hausse dans le secteur privé.

Par Jean-Christophe Chanut

capture-decran-2017-01-19-a-19-19-17

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.