Fortuneo va à son tour se lancer dans le crédit immobilier

livret-jeune-fortuneo

L’expansion européenne du groupe Arkéa

N°1 de la banque en ligne en Belgique, Keytrade Bank vient d’être rachetée par Fortuneo. La stratégie d’expansion territoriale du mutualiste Arkea est confortée par l’ajout du crédit immobilier à l’offre de Fortuneo. Ainsi armé, le groupe Arkea cible à l’horizon 2020 une position de leader européen de la banque en ligne et entre en rivalité avec ING Direct, Boursorama et BNP Paribas.

Fortuneo, un nouvel ensemble de 600 000 clients

Fortuneo confirme son rachat de Keytrade Bank, le leader belge de la banque en ligne pour un coût estimé entre 250 et 300 millions d’euros. De 350 000 clients, la banque en ligne passe cet été à 600 000 clients à l’échelle européenne, une transformation d’envergure qui lui servira certainement de tremplin. L’objectif d’ici 12 à 18 mois est de compter 700 000 clients. La banque table dorénavant sur une croissance de 10% par an.

Le produit net bancaire de Fortuneo s’élève à hauteur de 180 millions d’euros, soit près de 10% de l’activité du groupe Arkéa formé par les fédérations de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif central du Crédit mutuel.

Expansion du groupe Arkea en Europe

L’ambition affichée de Fortuneo est de gagner la position très convoitée de leader européen de la banque en ligne d’ici 2020. Un premier pas en ce sens est accompli au moyen d’acquisitions dont le rachat de Keytrade en Belgique n’est qu’une première étape.

D’après Ronan Le Moal, directeur général du crédit mutuel Arkéa, le groupe s’intéresse à l’Allemagne et à toute opportunité qui serait à saisir sur les territoires du Benelux et d’Europe du Sud. De telles visées sont inenvisageables en France où le contexte est différent. Les grandes banques viennent tout juste de prendre leur marque sur le marché de la banque digitale, l’heure n’est pas aux cessions.

Actionner le levier du crédit immobilier

Contrairement aux années 2000 où les pronostics donnaient les banques de détail submergées par l’expansion des banques en ligne, celles-ci ont toujours du mal à percer sur le marché français.

Le cabinet Simon Kucher & Partners montre dans son étude que si la part des clients titulaires d’au moins un compte dans une banque en ligne a bien progressé de plus d’un point entre 2014 (7,1%) et 2015 (8,3%), son niveau, inférieur à 10%, reste très modeste.

Selon Ronan Le Moal, le potentiel du marché bancaire français s’établit autour de cinq à sept millions de clients. L’acquisition de clients et leur fidélisation est alors une préoccupation centrale pour les banques en ligne. Il ne s’agit plus de se présenter comme une banque de comptes secondaires, mais de devenir la banque principale de leur client. Au premier rang des stratégies et programmes de fidélisation divers et variés, innovants et créatifs, il en est un très classique qui fait toujours recette : mettre à disposition des clients absolument tous les produits bancaires. Et s’il est un produit bancaire qui favorise la fidélisation des clients, c’est bien le crédit immobilier puisqu’il implique la domiciliation des revenus. Même si les taux d’intérêts sont étonnamment faibles, l’activité s’avère en fin de compte très rentable pour les banques en ligne en quête de clients engagés sur le long terme.

Par conséquent, Fortuneo va à son tour se lancer dans le crédit immobilier et prépare une offre disponible en France d’ici 12 à 18 mois. En Belgique, Keytrade le proposera dès janvier 2017. Il ne reste plus qu’à réunir les conditions les plus compétitives.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.