la concurrence des « fintech » rappelle aux banques qu’elles ont des clients