Le Crédit Mutuel de l’Est confiant dans la réforme du groupe

Capture d’écran 2016-02-25 à 20.44.25

Nicolas Théry en a profité pour replacer le litige avec le Crédit Mutuel Arkéa au niveau où il l’estimait être : non pas entre les groupes de l’Est et l’Ouest, mais entre la Confédération elle-même, autrement dit quasiment tous les membres du Crédit Mutuel dont le CM11-CIC est l’épine dorsale, et Arkéa. Le président du groupe CM11-CIC a rappelé en outre l’appui du régulateur lui-même, la Banque centrale européenne. « La réforme qui a été annulée par le tribunal de grande instance [à la suite de la saisie d’Arkéa au motif que la réforme n’a pas été adoptée à l’unanimité ndlr] est appuyée par la Banque centrale européenne et a été approuvée à 86 % des voix, il n’y a donc pas d’opposition entre CM11 et les autres fédérations, mais entre 16 fédérations et Arkéa », a-t-il conclu. « Je ne vois pas, a t-il ajouté, en quoi une confédération nationale responsable de l’intérêt collectif et propriétaire de la marque, pourrait être associée à une OPA, cela n’a aucun sens, ce sont des fariboles, des sornettes et des balivernes ». Le verdict est attendu d’ici mercredi.

En savoir plus sur